Redouane Borsali primé au Japon pour ses copolymères biosourcés

Pour miniaturiser les systèmes électroniques, Redouane Borsali utilise des matériaux surprenants : les films nano-organisés en sucres. Pour ses nombreux travaux dans le domaine, le directeur de l’Institut Carnot PolyNat et directeur de recherche au Centre de recherches sur les macromolécules végétales (CERMAV, CNRS), a obtenu le Prix international de la société des sciences des polymères du Japon (SPSJ). Un pays avec lequel Redouane Borsali a tissé des liens au fil de ses publications sur les copolymères biosourcés, issus du recyclage de la cellulose.

Pour lire l’interview complète, cliquez sur le lien ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *